Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
27 mai 2018 7 27 /05 /mai /2018 13:43

 

 

 

 

 

 

 

  « On aime sa mère presque sans le savoir, sans le sentir, car cela est

naturel comme de vivre ; et on ne s'aperçoit de toute la profondeur des

racines de cet amour qu'au moment de la séparation dernière.

Aucune autre affection n'est comparable à celle-là, car toutes les autres

sont de rencontre, et celle-là est de naissance ; toutes les autres nous

sont apportées plus tard par les hasards de l'existence, et celle-là vit

depuis notre premier jour dans notre sang même. Et puis, et puis, ce

n'est pas seulement une mère qu'on a perdue, c'est toute notre enfance

elle-même qui disparaît à moitié, car notre petite vie de fillette était à

elle autant qu'à nous. Seule elle la connaissait comme nous, elle savait un

tas de choses lointaines, insignifiantes et chères qui sont, qui étaient les

douces premières émotions de notre cœur. A elle seule je pouvais dire

encore : « Te rappelles-tu, mère, le jour où ?... te rappelles-tu, mère,

la poupée de porcelaine que grand'maman m'avait donnée ? » Nous

marmottions toutes les deux un long et doux chapelet de menus et mièvres

souvenirs que personne sur la terre ne sait plus, que moi. C'est donc une

partie de moi qui est morte, la plus vieille, la meilleure. J'ai perdu le

pauvre cœur où la petite fille que j'étais vivait encore tout entière.

Maintenant personne ne la connaît plus, personne ne se rappelle la petite

Anne, ses jupes courtes, ses rires et ses mines ».

 

       

                                                  Guy de Maupassant.

 

 

 

 

 


 

 

 

 

 

Partager cet article
Repost0

commentaires

M
Hello, ravie de t'avoir lue... que d'évènements!
Je te souhaite de très bons moments de vie A VENIR...à bientôt dans tes écrits..
Gros bisous de Mireille du Sablon
Répondre
C
Merci Mireille. Grosses bises. A bientôt.
M
Mes meilleurs vœux pour cette année 2019 !
Au plaisir de vous lire.
Amicalement,
Martine
Répondre
C
Merci beaucoup Martine ! Douce et belle année pour vous aussi, avec toutes mes amitiés.
C
Magnifique page hommage à toutes nos mamans ! Comme c'est BEAU !
Bonne soirée !
Grosses bises♥
Répondre
C
Merci Colette. Grosses bises et bon mardi.
E
C'est un beau texte et si vrai passe une bonne soirée bisous
Répondre
M
Bonjour cacao,
Merci pour le partage de ce texte très émouvant qui exprime tellement bien ce qu'est une maman et combien son absence reste douloureuse. C'est vraiment très beau !
Belle et douce journée à toi.
Gros bisous,,
Martine
Répondre
C
Bonsoir,
un beau texte pour célébrer les mamans.
Bonne soirée
Bises
Répondre
M
...c'est tellement vrai, merci pour ce très beau texte!
Gros bisous de Mireille du sablon
Répondre
M
Très beau texte, très réaliste, un hymne à toutes les mamans.
Répondre
L
bonne fête à toutes les mamans-
Petigris--- oui certaines mères pour diverses raisons n'aiment pas ou plus-
il aurait fallu un psy à sa maman !
bisous et belle journée !
Répondre
P
Une page que ne n'aurais jamais pu écrire ! Je garde de cette méchante femme qui m'a rejetée à la naissance parce que je ne remplaçais pas le frère mort 5 ans plus tôt, l'image d'une ennemie toujours à se régaler de me faire mal et de me le dire ! J'aurais préféré qu'elle m'abandonne ! En ce jour je ne veux penser qu'à mon fils : je pense avoir réussi là où la mienne a lamentablement échoué ! grosses bises
Répondre