Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
5 septembre 2020 6 05 /09 /septembre /2020 17:59

 

 

                     

 

 

 

 

 

                  L A  F I L L E  D E  N U L L E   P A R T

 

 

 

 

 

 

Sans cesse elle traînait ses livres, ses bagages

 

Cherchait quelque chose, quelque part

 

Fatiguée d'avancer sans relâche                       

 

Elle voulait trouver l'homme de nulle part 

 

Pour manger avec lui au restaurant chinois

 

Aller à la plage ou se promener         

         

Et ne plus jamais avoir de bagages

 

Trouver un endroit où se reposer

 

Une épaule douce, solide et tendre

 

Alors elle marchait sans fin

 

Sans faiblir

 

Parce qu'il était loin l'homme de nulle part

 

Et parce que bientôt il serait trop tard. 

 

                                        

                                            Cacao (2013).

 

 

 

 

      

Partager cet article
Repost0

commentaires

Yannick 20/03/2021 00:54

Il m'avait échappé celui-là. Il me fait penser à une chanson de Dietrich, man lebt in einer grossen Stadt. Elle cherche un homme qu'elle ne connaît pas encore... Magnifique Cacao.

Francoise SIBILLE 27/09/2020 13:17

beau poème que j'aurais aimé écrire
Camille
le blog de Camille

Evy 06/09/2020 20:46

J'aime beaucoup bisous

Béa RIOT 06/09/2020 16:45

C'est bien joli !
Biz

M 06/09/2020 09:58

Un bien joli poème sur l'éternelle quête de l'amour parfait.

colettedc 06/09/2020 00:00

Tout à fait joli, ce poème, Cacao !
Bravo et bon dimanche !
Bisous♥

Petitgris 05/09/2020 19:59

Très beau poème :) Pouvoir poser ses valises pour toujours et ne pas souffrir de la solitude ! Une recherche qui touche bien des gens, fille ou garçon ! Mais c'est sûr que l'âme soeur n'est pas évidente à trouver pour tous ! Note qu'il n'est pas souvent trop tard pour être heureux ! Bon week end Cacao Bisous