Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
21 mai 2020 4 21 /05 /mai /2020 08:19

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

LE BOUT DU TUNNEL 

 

 

" Sans surprise, cette réouverture ne se fait pas sans mesures.

La pandémie n’étant pas encore endiguée, le port du masque sera obligatoire dans le Sanctuaire.

Ouvert de 14h à 18h, il sera accessible par les portes

Saint-Michel et Saint-Joseph. Les pèlerins, par dix, seront accompagnés par les membres des communautés religieuses.

Un marquage au sol a également été réalisé afin de faciliter le respect des gestes barrières.

Quant aux chapelains, ils maintiennent la prière continue à la Grotte où les robinets d’eau seront aussi accessibles. Le sacrement de la Réconciliation à l’église Sainte-Bernadette est maintenu.

Si le retour des pèlerins individuels de proximité est une première bonne nouvelle depuis la fermeture, elle ne peut masquer les pertes qui seront conséquentes.

Le Sanctuaire entrevoit une saison quasi blanche et des pertes

estimées à 8 millions d'euros." 

 

               (source article : actu.fr > occitanie > lourdes)

 

 

 

 

 

 

 

QUID DE L'AEROPORT TARBES-LOURDES-PYRENEES ?

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

L'aéroport Tarbes-Lourdes-Pyrénées (TLP) n'est pas encore

 

opérationnel, mais une lueur d'espoir commence à pointer (au

 

risque d'en décevoir certains, non, ce ne sera pas un "miracle").

 

 

 

 

 

           Aéroport Tarbes-Lourdes-Pyrénées (TLP pour les intimes)
 
 
 
 
 
 
 
"Alors qu'Air France a annoncé la réouverture de ses liaisons entre
 
Pau et Paris, l'aéroport Tarbes-Lourdes-Pyrénées est toujours
 
privé de sa desserte vers la capitale.
 
Toutefois, Ryainair a rouvert les réservations pour ses vols entre
 
TLP et Londres, Cracovie, Rome, Milan, Dublin (pour juillet) puis
 
Lisbonne (en août).
 
Après déjà deux mois d'inactivité commerciale, et encore plusieurs
 
semaines à l'arrêt, l'aéroport Tarbes-Lourdes-Pyrénées entrevoit
 
toutefois une lumière. C'est la compagnie low cost Ryanair qui a
 
allumé cette première étincelle, en relançant à la réservation ses
 
liaisons au départ et à destination de la Bigorre."
 
 
 

 

(Source : La Nouvelle République des Pyrénées du 19/05/2020)
 
 
 
 
 

 

 

 

LES VAMPS A LOURDES (réouverture partielle des sanctuaires depuis le 16 Mai)

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Partager cet article
Repost0
3 février 2015 2 03 /02 /février /2015 14:37

 

 

                PLAINE DE TARBES (Hautes-Pyrénées) CE MATIN

 

 

 

 

 

 

PLAINE DE TARBES SOUS LA NEIGE
PLAINE DE TARBES SOUS LA NEIGE
PLAINE DE TARBES SOUS LA NEIGE
PLAINE DE TARBES SOUS LA NEIGE
PLAINE DE TARBES SOUS LA NEIGE
PLAINE DE TARBES SOUS LA NEIGE
Partager cet article
Repost0
10 août 2013 6 10 /08 /août /2013 07:15
 
 
 
                               Continuons la route avec Marcelle et Sloopy 
   
 
 
  CAMIN-PROM-2.jpg
 
 
 
 
 
 
 
 CAMIN-OMBRE-COMMUN.jpg
 
 
                             Attention pêcheurs ! Il faut relâcher les ombres communs ! 
 
 
 CAMIN-SEUIL.jpg
 
     
                                    Ce qu'on appelle un seuil. Le danger commence.
                 Pas question de te baigner maintenant Sloopy ! 
 
 
 CAMIN-PANNEAU-HYDRO.jpg
     
 
                  Sloopy a compris : interdit d'accéder aux seuils.
 
 
 
 
CAMIN-MICRO-CENTRALE.jpg
 
 
                             D'ailleurs, voici une micro-centrale hydro-électrique 
 
 
 
 
 
CAMIN-PONT-BOURS.jpg
 
 
 
                                  Après ce pont, nous allons vers les lacs artificiels. 
 
 
 
 CAMIN-PROM-3.jpg
 
 
                Il y en a trois, qui ont rempli d'anciennes gravières,
                                autrefois exploitées. 
 
 
CAMIN-BOUCLE-LACS.jpg
 
 
 
 
 CAMIN-LAC-1.jpg
 
 
 
 
 CAMIN-LAC-4.jpg
 
 
  Sloopy peut à nouveau se baigner, les lacs ne sont pas dangereux pour elle 
 
 
 CAMIN-BAIN-SLOOPY.jpg
 
 
                                              Elle profite de son dernier bain . . . 
 
 
 
CAMIN-PROM-4.jpg
 
 
 
                     Avant de prendre le chemin du retour . . .
 
 
                                                                F I N.
 
 
 
 
 
BON W.END CHAT
Partager cet article
Repost0
9 août 2013 5 09 /08 /août /2013 08:12
 
 
 
            Après  Promenade sur le Caminadour ( 2 )  continuons le chemin        
 
                 
                               avec Marcella et Sloopy.
 
 
 
 
 
CAMIN-3.jpg
 
 
 
 
 
 
 
 CAMINADOUR-F.jpg
 
 
                         Ici le lit de l'Adour s'élargit
 
 
 CAMIN-FLEURS-1.jpg
 
 
 
 
 
 
 
CAMINADOUR-B.jpg
 
 
 
                                 Ne nous perdons pas !
 
 
 
 CAMINADOUR-A.jpg
 
 
 
 
 
 CAMIN-POISSONS.jpg
 
 
                                     On nous explique la migration des poissons 
 
 
 
CAMIN-MARCELLA.jpg
 
 
                                              Marcella ne regarde pas les panneaux. 
 
 
 
 CAMIN-SLOOPY.jpg
 
 
                                  Sloopy non plus. Elles ont autre chose en tête. 
 
 
 
 CAMIN-OISEAUX.jpg
 
 
 
                      Des colverts et des poules d'eau, nous en voyons souvent.
           Des aigrettes parfois. Sloopy a un faible pour les canards.
           Elle en attraperait bien un... Marcella est indifférente.  
 
 
 
CAMINADOUR-E.jpg
 
 
                                                        Là, Mlle Sloopy "rame" un peu . . . 
 
 
 
 
 
CAMINADOUR-K.jpg
 
 
        Hop ! Un petit bain pour la requinquer. Elle plonge sans crier gare,
        mais jamais aux endroits dangereux. En bonne fausse "labrador"
                              elle connaît son affaire ! 
 
 
 
 CAMIN-PROM.jpg
 
 
                                                 Nous revoilà en route, à l'ombre . . . 
 
 
 
 
CAMIN-FLEURS-2.jpg 
 
 
                                                                              Ou au soleil . . .
 
 
 
 
 
 
BON VENDREDI
 
 
 
 
 
 
 
                           ( S U I T E     D E M A I N ) 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
Partager cet article
Repost0
8 août 2013 4 08 /08 /août /2013 08:40
 
 
Il faisait un peu gris, hier mercredi, mais du coup moins chaud !
Le bon moment pour une matinée de promenade au bord du Caminadour
avec Marcelle, la border-colley, et Sloopy, la fausse-labrador.  
 
 
   
 
 
CAMINADOUR-4-BIS.jpg
 
 
 
 
     
 
 CAMINADOUR-5.jpg
 
 
                         Au début de notre chemin, une partie calme de l'Adour 
 
 
CAMINADOUR-8.jpg
 
 
 
 
CAMINADOUR-13.jpg
 
 
                                                Marcella et Sloopy se régalent
 
 
 
 CAMINADOUR-12.jpg
 
 
         Tiens ! Une chute d'eau ! Pas le moment de te baigner, Sloopy !
 
 
 
 CAMINADOU-6.jpg
 
 
                                                     Traversons ce joli petit pont 
 
 
 CAMINADOUR 9
 
 
 
                                                L'Ailhet est un canal de l'Adour 
 
 CAMINADOUR 10
 
 
 
                                                  La prise d'eau du canal de l'Ailhet 
 
 
 
CAMINADOUR 7
 
 
      Marcella et Sloopy sur un "passe-vue", leur belvédère personnel.
 
 
CAMINADOUR 11 
 
 
         Elles se reposent un peu, avant de continuer le chemin. Sloopy a la
 
                ferme intention de se baigner... Suite demain... 
 
 
 
BON JEUDI-copie-1
 
 
 
 
 
Partager cet article
Repost0
7 août 2013 3 07 /08 /août /2013 08:10
 
 
 
 
 
Je vous ai parlé de l'Adour en montagne, lorsqu'elle n'est encore qu'un  torrent.
 
                    Promenade dans le Haut-Adour ( 1 )  
 
A Tarbes, où elle est déjà beaucoup plus large, Marcella et   Sloopy
apprécient les sorties, en toute saison, sur un chemin qui la longe,
pendant plusieurs kilomètres : LE CAMINADOUR.
Avant de vous montrer prochainement des images de nos "randonnées",
voici une présentation, trouvée sur la page Internet du "Grand Tarbes".
 
    
                                     
CAMINADOUR-4.jpg
 
                             
Le CaminAdour est un sentier sur les berges de l’Adour. Son aménagement
a nécessité des études approfondies et complexes pour tenir  compte
des contraintes propres au fleuve Adour et a demandé des travaux  lourds,
notamment de confortement des berges.

L’ensemble de ces travaux a eu lieu de 2003 à 2005.

Ce sentier est rattaché à l’ensemble du "Trait Vert" à Bours, à Soues et à Tarbes, il emprunte principalement le lit mineur de la rive droite du fleuve.
 
 
     CAMINADOUR-2.jpg
 
 
 
 
On y trouve des panneaux pédagogiques sur différents thèmes
 
  • la connaissance de l’Adour pour mieux l’accompagner
  • les protections de berge,
  • le faune et la flore,
  • l'Adour et les canaux,
  • la dynamique fluviale,
  • l'urbanisme et l'Adour.

 

 

Le Caminadour a été récompensé nationalement pour sa

qualité environnementale.




Le Séminaire Robert Auzelle organise chaque année un concours avec remise de prix sur "L'Art Urbain". En 2005, ce concours portait sur les aménagements des berges de cours d'eau d'où la participation du Grand Tarbes pour sa réalisation en bord d'Adour: Le CaminAdour. La mention "qualité environnementale" a été obtenue grâce au fait que le cheminement est conçu pour valoriser les milieux naturels aquatiques et faire redécouvrir les berges de l'Adour: faune, flore, urbanisation liée au fleuve, fonctionnement des cours d'eau, types de protection de berges ...
 
Qualité architecturale


  • Le fleuve est rendu "accessible" à l'état le plus naturel possible par un cheminement stabilisé répondant aux risques de crue.
  • Le mobilier urbain créé utilise des matériaux naturels et locaux (bois et galets du fleuve pour les pontons et balcons, murets, bancs,escaliers…).
  • Des "passe-vues" cadrent les vues les plus intéressantes et donnent des informations sur le fleuve (la faune, la flore, le patrimoine bâti lié à l'eau, les canaux, les ponts, l'urbanisation, l'utilisation industrielle de l'eau …).
  • Une table d'orientation en Azuleros, créée par des artistes, renvoie aux Pyrénées, berceau de l'Adour et rappelle le partenariat avec l'Arade, région sud du Portugal (partenaire européen du projet).
  • Sentier entièrement accessible aux personnes à mobilité réduite (travail en amont dans le détail avec l'APF.)

 

   
 

 
CAMINADOUR-1.jpg
 
 
 
 
 
   Qualité de la vie sociale

 

 

  • Accès libre pour les piétons et les cyclistes habitants de l'agglomération et autres ; interdit aux véhicules à moteur.
  • Equipement qui permet, en toute sécurité et dans un espace urbain, de redécouvrir un milieu naturel qui était devenu un milieu fermé, inaccessible, servant de décharge.
  • Equipement prenant en compte des usages antérieurs (pêche, Kayak) grâce à un travail en partenariat en amont du projet.
  • Parkings gratuits.

 

 

 

    Respect de l’ Environnement
 
 
  • Diversification des milieux aquatiques : réouverture d'un bras mort avec remise en eau, maintien de la ripisylve voire recréation de la strate arbustive disparue,
  • Protection de berges par différentes techniques, lourdes (enrochement, gabions) et légères (caissons végétalisés, génie végétal) (8) dans le respect de la dynamique du fleuve,
  • Sensibilisation au respect des milieux aquatiques par différents supports de communication (guide, panneaux, articles …) et différents moyens (corbeilles à papiers, bacs à déchets sur les parkings …)
  • Gestion essentiellement manuelle de la végétation, des atterrissements … avec des traitements chimiques respectueux des milieux aquatiques notamment par rapport aux plantes indésirables (Renouée du Japon) et création d'une brigade bleue assurant l'entretien et le suivi des ouvrages.
 
 
 
 
 CAMINADOUR-3.jpg
 
 
 
                 Le Caminadour en hiver : les promenades y sont aussi agréables.
 
 
 
   


Le CaminAdour a été réalisé grâce aux concours de : L'Europe, L'Etat, La Région Midi-Pyrénées et le département des Hautes-Pyrénées.

   
 
 
    
bon mercredi 
 
 
Partager cet article
Repost0
4 août 2013 7 04 /08 /août /2013 08:55
 
 
 
                                                      P A Y O L L E
 
 
 
 
Le plateau et le lac de Payolle sont situés dans la vallée de Campan au cœur de la Bigorre. L’Adour prend sa source dans cette vallée paisible des Hautes-Pyrénées et termine son cours à Bayonne.
A 1100 m d’altitude, Payolle est dominé par deux sommets emblématiques de la Bigorre : l’Arbizon (2831 m) et le Pic du Midi de Bigorre (2877 m) et son observatoire.    (Voir :  Un réveillon la tête dans les étoiles ?       )
Deux grands cols communiquent sur d’autres vallées de la Bigorre : le col d’Aspin sur la vallée d’Aure et l’Espagne, le col du Tourmalet sur les vallées du Lavedan et du gave de Pau
Autrefois, le chemin royal du marbre empruntait le col de Beyrède pour assurer le transport des blocs de marbre de la carrière de Payolle vers Toulouse et Versailles. 
 
 
 
 
 
 
PAYOLLE 3
 
 
 
 
 
    
    A 1100 mètres d’altitude, ce vaste plateau est très apprécié en été comme en hiver par :
• les familles (pique-nique, jeux, balades),
• les sportifs (randonnée, VTT, escalade),
• les pêcheurs (parcours enfants, truites du lac et saumons).
Payolle est aussi connu pour ses cols mythiques. Le Col d’Aspin et celui du Tourmalet sont des étapes incontournables du Tour de France.
Situé dans une zone proche du Parc National des Pyrénées, vous pourrez découvrir au grès de vos balades :
• la marbrière, exploitée depuis l’époque Romaine,
• les “courtaous”, zones d’estives aux multiples cabanes en pierres,
• une faune et une flore riche et variée, dans les forêts préservées,
• et un vaste choix d’activités sportives et culturelles.  
 
 
 
  PAYOLLE SAPINS
 
 
 
Ce plateau, orienté sud-est nord-ouest, donne accès aux cols de Beyrède (1417 m) et d'Aspin (1489 m). Il est parcouru par la route forestière de la Hourquette d'Ancizan (1638 m). Tous ces cols ouvrent sur la vallée d'Aure.
Il héberge la station de ski de Campan-Payolle, une station familiale sur un site labellisé France ski de fond. Il y a des boutiques et des restaurants. La journée nationale de la raquette en janvier est organisé à proximité du lac.  
 
 
 
 
PAYOLLE-1.jpg
 
                                                                 Le lac de Payolle 
 
 
 
  Le lac de Payolle est un lac artificiel de 10ha au pied du col d'Aspin, au centre d'une des plus belles sapinières des Pyrénées et aussi d'une importante activité touristique avec de très grands espaces pour pratiquer diverses activités: VTT, courses d'orientation, ski de fond, raquettes, traineaux à chiens, balades à cheval ou à poney, parapente, etc... et aussi pêche et voile sur le lac !
 
 
 
 
 
 
 PAYOLLE-2.jpg
 
 
                                              Mlle Sloopy se rafraîchit dans le lac 
 
 
 
 
 PAYOLLE-4.jpg
 
 
                                                                Sloopy adore l'eau 
 
 
 PAYOLLE-5.jpg
 
 
           Marcella n'aime pas du tout l'eau. De la berge, elle surveille Sloopy.
 
 
 
 
PAYOLLE-VACHE.jpg
 
 
                           Si vous n'ennuyez pas les vaches, elles n'attaquent pas.
 
 
 
 
 
PAYOLLE-PECHEUR.jpg
 
 
                                                                 Le lac au printemps
 
 
 
 PAYOLLE-HIVER.jpg
 
 
                                            Payolle enneigé . . . Pour vous rafraîchir . . .
 
 
 
 
 
 
bon dim
 
 
 
 
 
Partager cet article
Repost0
30 juillet 2013 2 30 /07 /juillet /2013 07:07
     
 
                   Suite à l'article d'hier          Promenade dans le Haut-Adour ( 1 )
 
 
 
                                                          quelques infos sur l'ADOUR.
 
 
 
ADOUR-ARBRE.jpg
 
 
   L'Adour de Payolle à Trassouet (Hameau de Sainte-Marie-De-Campan) 
 
 
 
 
 
 
L'Adour est un fleuve du bassin aquitain dans le sud-ouest de la France, classé site Natura 2000 . D'une longueur de 335 km, il prend sa source dans le massif pyrénéen du Pic du Midi de Bigorre, au col du Tourmalet (Hautes-Pyrénées) et se jette dans l'océan Atlantique après Bayonne, à Tarnos (Landes) pour la rive droite et Anglet (Pyrénées-Atlantiques) pour la rive gauche.

 

ADOUR-MICHEL-2.jpg

          

         A Ste-Marie-De-Campan, l'Adour n'est encore qu'un torrent   

 
 
 
 
En gascon, adour (terme ancien) signifie « source », « cours d'eau » et adourgà ou adorgar signifie « irriguer ». Le mot adur s'est spécialisé en basque dans le sens de 'destin', « onde magique » (sens présumé de « humeur »).
Adour, en basque Aturri, en latin Aturrus, est un nom de rivière pré-latin peut-être apparenté aux mots basque iturri « source » et languedocien teron « fontaine ». On lui doit les noms de rivières Eure (Atura), Aar (Arura), Arroux (Aturauos), Arve (Aturaua), Orne (Otorna), Ourcq (Aturicos) ou de ville espagnoles : Tarazona (< Turiasso; Aragon), Tossa de Mar (< Turissa; Catalogne), Túria (Aragon, Valence), etc. sans oublier Aire-sur-l'Adour (Atura, du nom au fleuve).
Au XIVe siècle, le chroniqueur Jean Froissart mentionnait l'Adour en ces termes « la belle rivière de Lisse qui court tout au milieu de Tarbes » .
 
 

    ADOUR MICHEL 2 

 

L'hydronyme Adour apparaît sous les formes Aturus (Ier siècle, Lucain), ό Aτoύρις (IIe siècle, Ptolémée), Aturrus Tarbellicus et Atyr (IVe siècle pour ces deux formes, Ausone), Alpheanus et Aturris (vers 982[ pour ces formes, cartulaire de Saint-Sever), Ador et Audor (respectivement 1241 et 1319, rôles gascons).

 

L'Adour se forme dans la vallée de Campan en Haute-Bigorre de la réunion de trois torrents :
 
 
 
 
MOULIN-MICHEL.jpg
 
 
       Ruines d'un vieux moulin avant le confluent de l'Adour de Payolle
                                    et de Gripp  
 
 
 
 
 
L'Adour s'écoule vers le nord sur près d'une centaine de kilomètres à travers les Hautes-Pyrénées jusqu'au département du Gers. Là, il s'oriente vers l'ouest, contournant le vignoble de Madiran, et rejoint le département des Landes où il sépare les coteaux prépyrénéens de Chalosse (au sud) des Landes de Gascogne (au nord).
 
 
 
 
Il est rejoint à Port-de-Lanne par les Gaves réunis, de débit supérieur, qui apportent les eaux du Lavedan, du Haut-Béarn et de Soule. Puis il se jette dans l'océan Atlantique entre les Pyrénées-Atlantiques (Anglet) et les Landes (Tarnos).
Autrefois, l'Adour se terminait par un delta correspondant au Maremne, autour de son estuaire principal de Capbreton. Son exutoire actuel dans l'Atlantique, à hauteur d'Anglet, lui a été donné en 1578.
 
 
 
 
L'Adour est un des rares fleuves européens à posséder encore des frayères à saumons (Salmo salar).
Dans un lointain passé géologique, l'Adour a creusé une profonde vallée, aujourd'hui sous-marine. À 35 km au large, l'entaille atteint 1 000 à 1 500 mètres de profondeur : c'est le Gouf de Capbreton, qui ne se résorbe dans la grande déclivité océanique qu'à 50 km de la côte. 
 
 
 
 
L'Adour est navigable sur 75 km, sans écluse. C'est un cours d'eau de première catégorie (torrentiel) en amont de Maubourguet.
    
 
À l'époque glaciaire, l'Adour a creusé le Gouf de Capbreton, un fjord aujourd'hui sous-marin qui entaille profondément le plateau continental sur 50 km au large de l'ancienne rade de Capbreton (aujourd'hui le lac d'Hossegor et celui de Moïsan).
Grâce à des documents anciens, on peut suivre la course capricieuse imposée à l'Adour par les sables.
     
 
 
 
L'Adour a souvent changé d'embouchure. Il errait au gré de l'ensablement de son delta de Trossoat (devenu le Boucau nau 'nouvelle embouchure') au Plecq (devenu alors Port d'Albret et depuis le Boucau bielh ou Vieux-Boucau).
S'il s'écoulait encore à Capbreton au début de notre ère, en 910 une crue le dirige vers le nord par Soustons et Vieux-Boucau. En 1164 il perce la dune face à Bayonne puis retourne à Capbreton, qu'il délaisse en 1390 pour Port-d'Albret.
 
 
 
 
En 1562, la ville de Bayonne, alors en déclin, obtint de Charles IX de France qu'on lui donnât un accès direct à l'océan. C'est Louis de Foix qui, aidé par une crue providentielle de la Nive, fit réaliser la trouée vers l'océan dans laquelle le fleuve s'engouffra le 25 octobre 1578. À cette époque la branche bayonnaise de l'Adour remontait de Trossoat vers le nord pour rejoindre le Boudigau.
Malgré l'endiguement, l'ensablement de son estuaire crée un conflit de masses d'eau connu sous le nom de barre de l'Adour, qui rend délicat l'accès au port de Bayonne et impose un dragage régulier de la passe.
 
 
 
 
 
 
 
 
 
Partager cet article
Repost0
29 juillet 2013 1 29 /07 /juillet /2013 07:49
 
 
             Après la fraîcheur des vieilles pierres et la sérénité
 
             monacale de l'abbaye cistercienne de l'Escaladieu... voir    
 
     
       ... marchons un peu dans la vallée du Haut-Adour (Hautes-Pyrénées)
 
 
 
 
 
HAUT-ADOUR-1-copie-1.jpg 
 
                             Sur le chemin de Trassouet (Ste-Marie-De-Campan)
 
 
HAUT-ADOUR-2.jpg 
 
                                            Un chat blanc surveille les rares passants
 
 
 
 
HAUT-ADOUR 3
 
 
                                                       L'Adour de Payolle rafraîchit
 
 
HAUT-ADOUR-FLEUR-JAUNE.jpg
 
 
 
 
 
haut-adour-3-bis.jpg 
 
 
               En redescendant le chemin, on trouvera le confluent des 2 Adour.
 
 
 
HAUT-ADOUR-5.jpg
 
   
 
 
 
HAUT-ADOUR-6.jpg
 
                                       Sous les rochers, les truites se cachent  
 
 
haut-adour-cascade.jpg
 
  
         Elles savent que M. n'est pas loin... voir      A la pêche avec M.
 
 
HAUT-ADOUR-7.jpg
  
 
                 Les panneaux, Mlle Sloopy ne sait pas les lire 
 
 
 
 
 
haut-adour-sloopy.jpg
 
 
                 Marcella ne la suit pas. Elle a peur de l'eau.
 
 
 
panneau-danger-2.jpg
 
                              
 
 
haut-adour-sloopy-2.jpg
 
 
                                     Heureusement, sa maîtresse veille au grain
 
 
 
 
 
     haut-adour-chat-3.jpg
 
    
 
                 Au retour, le chat est toujours-là. Le chemin est bien surveillé.
 
 
 
                                               A     B I E N T Ô T !  
 
 
 
                                 
 
                                                              
bon lundi 2 
 
 
 
Partager cet article
Repost0
20 mai 2013 1 20 /05 /mai /2013 23:01
 
 
 
 
 
             
                             FLEURS DE MONTAGNE :
 
 
 
 
 
FLEURS-MONT.2.jpg
   
     
 
                           LE PONT D'ESPAGNE (65)
 
 
     
PONT D'ESP. 1
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
PONT-D-ESP.-2.jpg
 
     

 

 

                                                               PHOTOS : M.
            
          

 

 

 

                                      Cauterets - Pont d'Espagne :

         Un site accessible à tous au coeur du

             Parc National des Pyrénées           

 

 

 

 

 

 

    " Tout en montant par la route, vous admirerez les cascades du Lutour ou du Ceriset. Plus haut, le Lac de Gaube vous attend. Et si le Vignemale (3298 m) se prête au jeu, vous aurez le plaisir de voir son reflet, là, posé, sur l’eau du lac…
Et comme le lac est généreux, pour le rejoindre, vous avez le choix : sentiers balisés ou remontées mécaniques (télécabine et télésiège) ouvertes de mai à octobre.

Ce site, très fréquenté, a fait l’objet en 1995, d’un vaste programme d’aménagement pour la protection de son environnement : des sentiers ont été aménagés et balisés, un bâtiment d’accueil, un parking payant de 1500 places et des navettes sont à votre disposition.
- PRATIQUE :
Parking du Puntas au Pont d’Espagne, navette depuis Cauterets.
Télécabine du Puntas et télésiège de Gaube pour accéder au Lac de Gaube (ouvert du 1er juin au 2 octobre 2011).
En dehors de cette période le lac de Gaube est accessible à pieds par le sentier (compter environ 1h30 depuis le parking) ".

 

Petites idées pour grands bonheurs

Un vrai lieu de villégiature pyrénéen, moderne, conjuguant bien-être et montagne, animations et grands espaces protégés.

 

 

     
      
 
 
BON MARDI
 
 
 
Partager cet article
Repost0